Quand notre enfant sourd devient adolescent…….

Votre enfant grandit, ce thème vous concerne.

Venez partager vos questions et vos expériences. Nos échanges de parents et de membre de votre famille seront accompagnés des points de vue de professionnels (orthophoniste et psychologue) et des témoignages de jeunes adultes.

Quelles questions se pose-t-il ? Quelles sont nos questions à nous, ses parents, sa famille, qui le voyons changer ? A-t-il besoin de notre aide ?

Que sait il de sa surdité et qu’en dit il ? Quel avenir imagine-t-il pour lui ?

Comment prend il son indépendance ? Que vit il avec les autres ?

La rencontre se déroulera le samedi 9 février de 15h à 18h

81 rue de La Plaine 75020 PARIS (métro NATION- PORTE DE VINCENNES)

 

Inscription sur  info@arpada-idf.org ou 01 43 57 65 70

Les enfants de 2 ans à 12 ans seront accueillis pour jouer avec  des animatrices.

Si vous avez besoin de la LSF, un interprète sera présent.

 

DE VRAIS CADEAUX DE NOËL !!…PROMIS ET ATTENDUS !

Le décret n° 2018-1294 du 27 décembre entrant en vigueur le 1° janvier concerne la simplification des démarches pour l’obtention de l’AEEH par l’allongement de la durée d’attribution.

Lorsque le taux d’incapacité de l’enfant est au moins égal à 80 % et que le certificat médical ne mentionne pas de perspectives d’amélioration de l’état de l’enfant, l’AEEH de base est désormais attribuée sans limitation de durée jusqu’à l’âge limite du bénéfice des prestations familiales ou, le cas échéant, jusqu’au basculement à l’allocation d’adulte handicapé lorsque l’ouverture de ce droit est consécutive au droit à l’AEEH.

Lorsque le taux d’incapacité se situe entre 50 % et 80 %, les droits à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé de base et, le cas échéant, de son complément, sont attribués pour une durée au moins égale à deux ans et au plus égale à cinq ans. Les droits à l’allocation et au complément peuvent être révisés en cas de modification de l’incapacité de l’enfant ou des conditions prévues pour les différents compléments, avant la fin de la période fixée par la décision de la commission, à la demande du bénéficiaire ou de l’organisme débiteur des prestations familiales.

Les textes modifiés par le décret peuvent être consultés, dans leur rédaction résultant de cette modification, sur le site : https://www.legifrance.gouv.fr

 

Pour les adultes , le décret n° 2018-1222 du 24 décembre apporte aussi des mesures de simplification : attribution sans limitation de durée de l’AAH, de la RQTH, de la carte mobilité inclusion en cas de taux d’incapacité permanente d’au moins 80% et dont les limitations d’activité ne sont pas susceptibles d’évolution favorable,compte tenu des données de la science .

 

Surdité moyenne, et si on en parlait ?

Des parents d’enfants ayant une surdité moyenne appellent l’association à la recherche d’informations et de témoignages. Notre expérience associative confirme que ces familles et ces enfants ressentent un certain isolement et une difficulté à faire reconnaître leurs efforts d’adaptation – tant à l’école que dans les temps de loisirs ou même en famille.

Si votre enfant a une surdité moyenne, si vous entendez des demandes de parents, vous pouvez le faire savoir à l’ARPADA Ile de France. Nous souhaitons créer des occasions de rencontres à thèmes spécifiques, dont ce sujet fait partie.

 

Les PORTES OUVERTES de l’INJS Paris auront lieu les 25 et 26 janvier.

Le programme est sur le site www.injs-paris.fr

 

 

PARENTS CONCERNES PAR LES ETUDES SUPERIEURES, SOYEZ TRES VIGILANTS

Rendez-vous à la rubrique scolarité du site pour consulter les conseils d’une maman qui nous fait part de ses déboires passés

 

 

LOISIRS – Au théâtre le Mouffetard  73 rue Mouffetard 75005 Paris

WHITE DOG création d’après Chien Blanc de Romain Gary – Séances adaptées en LSF le jeudi 8 février à 14h30

(séance scolaire) et à 20h.
Réservation : h.crampon@lemouffetard.com

 

RENCONTRES DE PARENTS

Le cycle de rencontres à thèmes 2018/2019

Pour répondre aux demandes de parents adhérents et faire suite à une réflexion menée à l’AG de juin, l’ARPADA propose 3 thèmes :

«  Nos enfants et leurs loisirs » le 29 septembre de 14h30 à 17h30 – 81 rue de La Plaine 75020 PARIS Peuvent ils faire les activités qu’ils désirent ? Sont ils satisfaits ? Rencontrent ils des difficultés ?

 

La rencontre de parents du 29 septembre sur ce thème a permis le partage de nombreux exemples et échanges. Les enfants sourds font de la musique, de la danse, du volley, du basket, du cheval, du théâtre, de la natation, du judo et des percussions africaines comme Léo qui nous a  montré son talent en duo avec sa professeure, entraînant d’autres enfants dans ce plaisir!

Ils peuvent tout essayer -sauf contre indications liées aux prothèses ou implants et atmosphère très bruyante si ils ne la supportent pas.

Rappelons quelques conseils entendus: les parents accompagnent leur enfant, transmettent leur savoir sur la surdité aux animateurs qui ne la connaissent pas et puis l’enfant grandissant expliquera lui même ce qui lui permet de vivre l’activité de manière confortable, d’être compétent et autonome comme les autres enfants.

Les séances dites d’éveil (musique, sport….) sont un bon moyen pour que l’enfant se rende compte qu’il est à l’aise avec l’animateur , que l’activité et l’ambiance lui plaisent. Il peut alors choisir lui même et ne pas se sentir obligé. Demandons un essai un peu plus long afin que l’enfant et l’animateur soient plus sûrs que l’activité convienne.

Si il préfère faire une activité avec d’autres enfants sourds il existe des ateliers, des sports spécifiques; si son projet est de vivre des temps de loisirs avec des enfants de son école, de son quartier n’hésitons pas à l’inscrire.

De plus en plus de lieux publics sont accessibles et permettent de partager de bons moments en famille, cinéma, théâtre, conférences, parcs d’attraction etc…

 

 « La scolarité , de la maternelle aux études supérieures et à la formation professionnelle »,

rencontre prévue début avril 2019.

 

auparavant…

Quelle joie de s’être retrouvés le 9 juin, au square, en famille, par un après midi ensoleillé, pour une chasse au trésor. Un grand merci au papa qui l’a préparée et menée. Quel plaisir pour les petits et les grands de partager des moments de jeux, de discussions et de goûter.

 

LE 13 JUIN à CRETEIL, événement à l’initiative de la CAF du Val de Marne.

Des parents, des professionnels spécialisés ou non, ont mis en commun leurs questions, leurs savoir faire pour que nous puissions répondre à la demande d’un enfant :

Raconte moi une histoire mais….je suis sourd(e)

Merci aux personnes qui ont témoigné mettant en lumière que l’accès au livre et à la lecture est un moyen pour l’enfant de grandir et de s’ouvrir à la culture. L’adulte prend aussi du plaisir à raconter les contes qui ont bercé sa propre enfance ou ceux qui ont des thèmes et des illustrations d’aujourd’hui…

Comment lire l’histoire ? Comment l’adapter ? L’enfant sourd a besoin d’aides à la communication grâce aux images, aux mimiques, aux expressions corporelles. Le texte peut être ajusté à son niveau de vocabulaire ou de connaissances et si possible être traduit en LSF ou soutenu par le codage de la LfPC, bien sûr en fonction du choix du mode de communication des parents et de l’enfant.

Chaque enfant est différent et peut développer un accès à la lecture à condition qu’on lui en donne l’envie et les moyens. Ne le privons pas de ce plaisir en croyant que nous n’arriverions pas à lui raconter une histoire.

  

 

La rencontre du 27 janvier 2018 avait pour thème  Les aides technologiques qui facilitent le quotidien des sourds et des malentendants.

plus de précisons dans le flyer jointinvitation 27 janvier

 

Faisant suite à celle du 10 juin, la rencontre de parents du 18 novembre s’est inscrite dans le planning prévu pour 2017/2018.

Elle a permis aux familles de partager leur expérience sur le thème Il est sourd, elle est sourde, comment en parler en milieu scolaire et dans les activités de loisirs. Voir en annexe un compte rendu de cette rencontre.

 

 

 

publication

LA SURDITE  éditions MILAN , collection Mes P’tits Pourquoi, 3/6 ans.

Un livre à destination des enfants , écrit par un père concerné . Ouvrage sympathique et bien utile car il aborde d’emblée la situation d’un enfant sourd à l’école. Le parcourir avec l’enfant sourd mais aussi bien sûr avec ses frères et soeurs, ses camarades, enseignants, animateurs de centre de loisirs, personnels de crèche…

 

INFOS

 

Lancement du nouveau service de téléphonie (relais téléphonique) dédié aux personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques, opérateur Roger Voice lundi 8 octobre 2018 à 8h30

Ce même jour l’après midi venez découvrir le mode d’emploi de ce service et passer votre premier appel à EP7 Guinguette numérique 133 avenue de France 75013 Paris –

Métro Bibliothèque François Mitterand.

inscription sur allojevois@aditus.fr – informations et déroulé sur www.aditus.fr/lancement

 

 

 

LOISIRS

Découvrez la percussion avec Christian Guyot, professeur de musique sourd au conservatoire de Suresnes conservatoire@ville-suresnes.fr

 

Dès l’âge de 6 ans vos enfants peuvent s’initier au karaté avec un professeur formé à la LSF dans un club municipal de la ville de Malakoff (92). Ces cours adaptés sont aussi proposés pour les ados (12-15ans) et les adultes. Essai gratuit. S’adresser à Alex CLEMENT alexclement01@gmail.com – 06 24 65 56 34

 

La Philarmonie de Paris s’engage auprès des personnes en situation de handicap pour leur donner accès à toutes ses activités. Voir son site: www. education@philarmoniedeparis.fr

 

L’association Untie propose à Vincennes divers cours de danse: éveil à la danse, modern ados, streetjazz ados et adultes, et cabaret adultes. Julie RIVAT s’est investie dans l’apprentissage de la Langue des Signes afin de pouvoir dispenser au mieux des cours de danse à tous, sans barrière auditive puisque danser, c’est parler en silence. Cours tous niveaux – enfants à partir de 4 ans. Inscription: associationuntie@gmail.com / 06 66 32 94 84