Pour leur vie quotidienne, les sourds peuvent bénéficier d’appareils spécifiques dont nous énumérons les principaux.

Cependant des moyens plus communs (internet ou fax notamment) peuvent aussi les aider.

 

Les aides techniques spécifiques

La loi du 11 février 2005 a élargi la possibilité pour les personnes en situation de handicap de bénéficier de financements. Elle a mis en place la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), qui inclut plusieurs volets :

 

  • les aides humaines (interprète en LSF, codeur en LPC).

Pour avoir le forfait surdité, l’aide humaine, il faut avoir au minimum 70 décibels de perte auditive en moyenne et un besoin d’aide pour la communication.

 

  • les aides techniques.

Une aide technique, c’est tout matériel conçu spécifiquement pour compenser un handicap. La loi est tellement large qu’elle n’est pas appliquée de la même façon d’un département à l’autre. Cependant si le handicap est reconnu par la MDPH, les aides peuvent être tout ou partiellement prises en charge.

Pour les personnes déficientes auditives, les aides techniques concernent l’appareillage qui sera traité par ailleurs.

Les systèmes de signalisation

Si le handicap est reconnu, la MDPH peut participer financièrement à leur acquisition, voir la question « faire reconnaître son handicap ».

Sur le marché français, il y a trois marques, qui ont des configurations différentes, mais le principe est identique : un boîtier émetteur capte une source sonore qu’il va retranscrire sous forme vibrante, un récepteur que l’on porte sur soi, ou sous forme de flashs lumineux disposés dans une ou plusieurs pièces. Il peut y avoir un boîtier émetteur branché : dans la chambre d’un bébé pour indiquer qu’il crie ; sur le téléphone ; sur la sonnette de la porte d‘entrée…

Tous les émetteurs peuvent être reliés sur le même boîtier vibrant (récepteur), avec des couleurs qui indiquent lequel a été sollicité.

Ce qui se développe le plus aujourd’hui c’est la connexion radio, avec un système sans fil. Il n’y a besoin de brancher le flash ou le boîtier sur une prise de courant puisqu’ils communiquent par onde radio.

Les systèmes vidéo

Ce sont des vidéos portier qui permettent de voir la personne qui sonne chez une autre personne.

Les systèmes de surveillance pour bébés

Une petite caméra s’accroche au lit du bébé et surveille visuellement le bébé. Ce n’est pas un matériel qui a été créé spécifiquement pour les personnes sourdes, mais c’est un appareil qui peut venir en complément des

détecteurs de cris de bébé.

Les Webcams

Elles peuvent être prises en compte comme une aide à la communication. Il faut une bonne Webcam avec une bonne vidéo, qui offre un nombre de pixels très important pour la vidéo et moindre pour la photo.

Si le but est d’avoir un soutien dans la communication directe, il faut une Webcam avec beaucoup d’images à la seconde. Les meilleurs modèles sont à 90 images/seconde, cela permet de voir la LSF et de suivre le mouvement des lèvres.

Les visiophones

Sous la forme d’un téléphone avec un petit écran ou un écran simple, ils permettent d’avoir une communication directe, soit en LSF, soit orale par l’intermédiaire d’un écran avec micro intégré qui capte la parole et le mouvement des lèvres. Aujourd’hui il existe des visiophones avec petits écrans de plus en plus perfectionnés. Il est possible d’y ajouter comme accessoires téléphoniques des amplificateurs externes.

Ils sont beaucoup utilisés dans le milieu professionnel pour les visioconférences.

Les téléphones amplifiés

Téléphones fixes ou sans fil peuvent être utilisés soit directement, soit avec une boucle magnétique.

Parfois, il est possible de connecter un boîtier amplificateur portatif qui se place sur l’écouteur.

Il y a des systèmes d’induction interne dans le téléphone amplifié, qui permettent d’utiliser la position T pour avoir une meilleure écoute et pour que le son arrive directement dans la prothèse auditive.

Pour les personnes qui ont un appareillage à ancrage osseux, il y a des combinés qui fonctionnent avec conduction osseuse.

 

Ces matériels sont disponibles chez certains audioprothésistes et dans les boutiques spécialisées

 

 

Les aides non spécifiques

Sous-titrage, fax, internet, SMS (avec forfait spécifique pour les sourds)…